Article...

Nancy : une écluse pour naviguer au gabarit rhénan-L'écluse de Clévant

Thèmes : Ouvrages maritimes et fluviauxEau et Développement durable

C’est grâce à une solution originale proposée par Forézienne d’Entreprises que l’allongement de l’écluse de Clévant n’a interrompu le trafic fluvial, sur le port de Nancy-Frouard, que pendant quinze jours, du 29 mai au 12 juin 1997; ce chantier de 20 millions de francs s’est pourtant étalé sur un an, d’octobre 1996 à octobre 1997. La solution de base prévoyait la construction d’un caisson, en béton préfabriqué dans une enceinte en palplanches, amené par flottaison et échoué dans le prolongement de l’ancienne écluse. Ce procédé nécessitait des travaux préparatoires lourds et coûteux et condamnait l’écluse à petit gabarit jouxtant l’ouvrage à allonger. En solution variante, Forézienne d’Entreprises a choisi de construire les bajoyers en place en édifiant, sur les rives, deux enceintes de palplanches, butonnées et tirantées. Ces enceintes ont été terrassées jusqu’à 10 m de profondeur environ, puis remplies de béton armé après la mise en place des dispositifs d’exhaure (aqueducs). Pendant les 15 jours d’interruption du trafic, le radier a pu être coulé après la mise à sec du sas et les portes ont été mises en place.

589.42 Ko

Téléchargez le PDF

Recherche - Archives

Lectorat Publicité Planning rédactionnel